dimanche 7 octobre 2012

New Victoria de Lia Habel

Informations : 
Auteur : Lia Habel
Titre VO : Dearly Departed
Saga : New Victoria 
Editions : Castelmore 
576 pages
17,20 €

Quatrième de couverture : 
2195. Nora Dearly, jeune fille de la haute société de New Victoria, est plus intéressée par l’histoire militaire de son pays que par les bals et les jolies robes. Elle n’imaginait pas que la mort de son père, le docteur Dearly, la projetterait au cœur des conflits qui menacent les frontières du pays… Kidnappée par une faction rebelle, Nora doit combattre ses préjugés pour comprendre leurs motivations. Bram Griswold, un jeune soldat courageux et séduisant, entend bien lui ouvrir les yeux sur la véritable menace qui pèse sur les vivants… comme sur les morts.

Mon Avis :
Ce livre m'a de suite intriguée dans sa version originale et j'ai tout simplement sauté de joie quand j'ai appris sa publication française chez Castelmore et ma joie a été décuplée de voir que la couverture serait conservée ! Je n'ai pu résister quand je l'ai vu en partenariat sur Livraddict ... et je suis amoureusement sous le charme !

Nora est une jeune fille de bonne famille fréquentant une des meilleures écoles de New Victoria dans le but de s'élever dans la bonne société victorienne selon la volonté de ses défunts parents. Son seul parent est décédé un an auparavant la laissant dévastée de chagrin. C'est son amie Pam qui sera sa seule famille et les vacances de Noël sonne la fin du deuil de Nora qui ne se sent pas libérée du poids de son chagrin pour autant. C'est tant bien que mal qu'elle rentrera dans sa maison de New Victoria où sa tante s'apprête à tout faire pour la faire entrer dans la haute société. Pourtant, un soir la vision de Nora sur la vie va radicalement changer un soir quand elle se fera accoster par un jeune homme à l'apparence physique douteuse. Il ne sera là que pour la prévenir, mais ce sera peine perdue car Nora est une têtue et il devra venir lui même la sauver d'une embuscade aux allures de fin de vie imminente.

Ayant eu du retard dans mes lectures j'ai du carburer pour le lire, mais quel plaisir. Un vrai bonbon aussi rose que sa couverture. Ne vous détrompez pas, ce livre est loin d'être mièvre. C'est presque la mort dans l'âme que j'ai refermé ce livre en me disant : wahou ! Ca fait quelques années que je suis la mode Steam de loin mais je l'affectionne tout de même pour son style touchant au victorien et au fantastique. La découverte Steampunk au travers de l'écriture était donc une première pour moi et quel délice. L'auteur maîtrise tout de A à Z, que ce soit l'historique du monde dans lequel vit Nora ou encore l'intrigue. Tout est amené de manière naturelle et tombant sous le sens dans le récit, l'auteur va bien au fond des choses et c'est plus qu'appréciable. Ca me manquait dernièrement et ce livre a comblé toutes mes attentes. Quand à l'intrigue j'avoue que là encore l'auteur fais fort, on sent un vrai travail derrière. Que ce soit dans la construction de l'univers ou de l'intrigue, je n'ai pas relevé d'incohérence ...
Ce que j'ai adoré c'est le choix du retour en arrière dans le nouveau gouvernement de New Victoria, ce choix de s'arrêter sur l'époque victorienne et tout ce qui l'englobe pour tout reconstruire. Donc on se retrouve dans un futur où la terre a été dévastée et où il n'est possible de vivre qu'aux alentours de l'équateur car le nord est sous glace. Un nouveau monde à reconstruire et les pionniers de New Victoria ont choisi l'époque Victorienne considérée comme l'âge d'or, tout en insufflant un peu de nouvelle technologie. Ce qui fait de ce pays un monde à part mais parfaitement cohérent pour repartir du bon pied.
Un monde merveilleusement bien construit aussi bien que l'intrigue, un autre livre que je qualifie de coup de coeur tant l'auteur a su me charmer ... (et je suis radine en coup de coeur) mais je suis encore *sans mots* que je ne peux faire autrement que de le classer comme tel.

Ici l'auteur a choisi comme créature les zombies mais encore une fois elle arrive à amener les choses et leur historique de manière naturelle.
On y rencontre donc Nora et Bram. Deux personnages qui n'auraient jamais dû se rencontrer, mais à qui la vie n'aura laissé que peu de choix. 
Nora est une jeune fille qu'on peut qualifier d'aristocrate tant elle est bien considérée et respectée dans le petite monde qu'est New Victoria. Malgré sa douleur elle vivotera tant bien que mal et se reposera amplement sur sa meilleure amie Pamela Roe (ayant pour équivalence dans l'aristocratie New Victorienne de roturière, de parvenue). Cette amitié va la sauver en un sens car Pamela sera au fil des années bien plus qu'une amie, elle sera une famille. Même après son enlèvement Nora ne cessera de penser à Pam renversant ainsi la tendance (Pam s'étant occupée d'elle et a été aux petits soins pour Nora durant son deuil). On a une évolution intéressante de Nora, de jeune fille modèle elle passe à une jeune rebelle pour qui les révélations sont autant de coups durs qui la rendent plus forte.
Bram. Un jeune homme qui a bien des qualité mais pour qui la vie n'a pas fait de cadeau étant donné qu'il est mort en étant infecté du virus inoculé par une morsure. Il est adorable et il tombera presque immédiatement sous le charme de Nora (ça peut paraître rapide, mais en fait pas du tout). Il est assez psychologue et parviendra à prendre contact et nouer des liens avec Nora de manière subtile mais profonde. Le genre de relation qu'on aime parce qu'elle commence tout en douceur. Il est conscient de sa nature effrayante et c'est la raison pour laquelle il souhaite lui montrer que les créatures de son type ne sont pas aussi monstrueuses qu'elles en ont l'air. Courageux, loyal et fidèle à ses conviction sont autant de qualité qui font qu'on puisse oublier sa vie morte ne le rendant pas spécialement attirant au premier abord. 

La plume ... je suis amoureuse de l'auteur. Elle nous introduit dans un monde dystopique empreint de fantastique et extrêmement bien construit. On sait comment et pourquoi le monde en est arrivé là où il est et elle arrive à amener les choses de manière très naturelle. Je pense notamment à l'histoire de New Victoria abordée au moyen d'un devoir d'histoire qu'elle rendre dans l'urgence ou encore de l'historique zombie qui est loin d'être déplacée dans le livre vu qu'elle l'aborde d'un point de vue scientifique. 
Ca été un régal de la lire et c'est la mort dans l'âme que je termine ce livre qui m'a fait vibrer et m'a transporté ailleurs. Une plume et un décor bien maîtrisés, que demander de plus sinon de vous jeter dessus ? 

Merci à Livraddict et à Castelmore pour cette petite merveille !
Pour avoir l'avis d'autres lecteurs :
Logo Livraddict

8 commentaires:

  1. Bah voilà un avis qui donne envie de sortir le livre de sa PAL ;P

    RépondreSupprimer
  2. En effet ce n'est pas un livre à laisser croupir au milieu d'une pile ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Il est dans ma wishlist. Tu me donnes vraiment envie de l'acheter au plus vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. File te le procurer ! Il faut le coup vraiment <3

      Supprimer
  4. J'ai adoré ce live !
    Et ça me fait plaisir de voir que l'aime aussi !
    Comme dit sur skype, je n'ai pas trop aimé Bram que je trouvais impersonnel mais sinon, le livre est vraiment génial !
    J'ai hâte d'avoir le tome 2 ! *-*

    RépondreSupprimer
  5. j'avais dis que je le lirai et finalement pour le moment il ne me tente plus, on verra par la suite

    RépondreSupprimer